La balance commerciale de l’Algérie a enregistré un déficit de 3,18 milliards de dollars durant le 1er semestre 2019, contre un déficit de 2,84 milliards de dollars à la même période en 2018, selon les données de la direction générale des douanes (DGD), répercutés par l’APS. Les exportations algériennes ont atteint 18,96 milliards de dollars durant le 1er semestre de l’année en cours, contre 20,29 milliards de dollars à la même période de 2018, soit une baisse de -6,57%, indiquent les statistiques provisoires de la Direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD). Les importations ont atteint 22,14 milliards de dollars, contre 23,14 milliards de dollars, enregistrant également une baisse de -4,30%.

De janvier à juin dernier, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 86%, contre 88% à la même période de l’année précédente. Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger au cours du 1er semestre 2019 (93,10% du volume global des exportations) en s’établissant à 17,65 milliards de dollars, contre 18,84 milliards de dollars à la même période 2018, en baisse de -6,31%. Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec près de 1,31 milliard de dollars le 1er semestre 2019, ce qui représente 6,90% du volume global des exportations, contre 1,45 milliard de dollars à la même période en 2018, en baisse de -10,01%.

Chute de plus de 62% des importations des carburants

Pour ce qui est des importations, cinq groupes de produits sur les sept que contient la structure des importations ont reculé durant le six premiers mois de l’année 2019 et par rapport à la même période de l’année dernière. En effet, la facture d’importation du groupe énergie et lubrifiants (carburants) a chuté de 62,22%, en s’établissant à 275,51 millions de dollars, contre 729,32 millions de dollars. Les biens alimentaires dont les importations se sont chiffrées à 4,127 milliards de dollars contre 4,613 milliards de dollars, en baisse de -10,52%, selon les Douanes. La même tendance a été enregistrée par les biens d’équipements agricoles qui ont totalisé 253,06 millions de dollars, contre 275,41 millions de dollars (-8,12%), les biens d’équipements industriels avec 7,41 milliards de dollars contre 7,82 milliards de dollars (-5,24%) et enfin les biens de consommation (non alimentaires ) avec 3,22 milliards de dollars contre 3,30 milliards de dollars (-2,36%).


La Chine, 1er fournisseur, la France, 1er client

Concernant les partenaires commerciaux de l’Algérie, durant le 1er semestre 2019, les six premiers clients du pays ont représenté près de 53% des exportations algériennes. A ce titre, la France devance l’Italie et devient le principal client avec 2,660 milliards de dollars, soit 14% des exportations algériennes globales, en hausse de 14,98%, suivie de l’Italie avec 2,501 milliards de dollars (-16,41%), l’Espagne avec 2,259 milliards de dollars (-11,03%), les Etats-Unis avec 1,597 milliard de dollars (-17,74%) et la Grande-Bretagne avec 1,184 milliard de dollars (-16,29%). En ce qui concerne les principaux fournisseurs de l’Algérie, les cinq premiers ont représenté plus de 50% durant le 1er semestre 2019. Les cinq principaux fournisseurs de l’Algérie sont : la Chine qui maintient toujours sa première place avec 4,219 milliards de dollars (plus de 19% des importations globales algériennes), en hausse de 23,14%, suivie de la France avec 2,144 milliards de dollars (-5,93%), de l’Espagne avec 1,678 milliard de dollars (-6,76%), de l’Allemagne avec 1,643 milliard de dollars (-0,83%) et l’Italie avec 1,577 milliard de dollars (-17,42%)(el watan)



Commentaires

Ajouter un Commentaire